Manja slova Veća slova RSS

>

Visite de travail de Milo Djukanovic, Premier ministre de la République du Monténégro

Published date: 05.03.2004 14:21 | Author: Kliping inostranih medija

Ispis Print


Le 4 mars 2004, le Premier ministre de la République du Monténégro, Milo Djukanovic, était en visite de travail au Luxembourg.

Lentrevue avec le Premier ministre Jean-Claude Juncker a porté sur les relations bilatérales, la situation économique et politique au Monténégro et les perspectives européennes de la république. Les problćmes de la région des Balkans, notamment du Kosovo, ainsi que les spécificités du Monténégro furent aussi abordés.

A la suite de cette entrevue, les ministres Luc Frieden, Marie-Josée Jacobs, Henri Grethen et Charles Goerens, du côté luxembourgeois, et le Vice-Premier ministre Branimir Gvozdenovic et le ministre de lAgriculture Milutin Simovic, du côté monténégrin, ont participé aux travaux.Les relations bilatéralesJean-Claude Juncker et Milo Djukanovic ont eu un long échange de vues sur les relations bilatérales entre le Luxembourg et le Monténégro."Le Monténégro nest pas un pays neutre pour le Luxembourg et les Luxembourgeois", a noté le chef du gouvernement luxembourgeois dans ce contexte. "Cest un pays sur lequel nous portons un regard intéressé, vu la présence d'un grand nombre de Monténégrins au Grand-Duché, et de tendresse, parce que nous nous intéressons de trćs prćs à son sort", continua-t-il.

Le Luxembourg est, en effet, le premier donateur de la République du Monténégro. Depuis 2000, le gouvernement luxembourgeois y a investi 10 millions deuros dans des projets de coopération. D'aprćs le Premier ministre, le gouvernement entend maintenir ce niveau de coopération: "Nous avons convenu dengager une autre enveloppe budgétaire de 7,5 millions deuros jusquen 2006".

Depuis 1998, le Grand-Duché a accueilli 3.900 ressortissants du Monténégro, dont 800 sont déjà retournés dans leur pays dorigine, a rappelé le Premier ministre luxembourgeois. Depuis la dernićre visite du ministre de la Justice Luc Frieden au Monténégro, quelque 500 rapatriements forcés ont dû être organisés. "Les Luxembourgeois ont toujours estimé que le sort des Monténégrins qui sont chez nous depuis le début des hostilités au Kosovo mérite toute notre attention, et que ceux qui nont pas pu obtenir le statut de réfugiés doivent retourner dans leur pays dorigine moyennant un retour accompagné", a ajouté le Premier ministre Juncker.Son homologue monténégrin a noté dans ce contexte que son pays applique les accords relatifs aux réfugiés originaires du Monténégro. Milo Djukanovic a dit que ces accords ne concernaient pas seulement les retours proprement dits, mais aussi lintégration des concernés dans la société, tout en soulignant que "le gouvernement luxembourgeois sintéresse réellement au sort des réfugiés".La coopération économiqueLes projets de coopération au Monténégro concernent essentiellement les domaines économique et social. Les deux chefs de gouvernement ont décidé, en outre, de renforcer la coopération dans le domaine agricole et détendre les accords qui existent entre les deux pays au domaine de la santé.Lors de sa visite au Luxembourg, le chef du gouvernement monténégrin a lancé un appel aux entreprises luxembourgeoises à investir au Monténégro. Dans ce contexte, Jean-Claude Juncker a relevé les efforts du gouvernement monténégrin, qui a réussi à diminuer le taux de chômage et le taux dinflation. Le Premier ministre luxembourgeois a relevé en particulier la croissance économique considérable du Monténégro.

Au niveau bilatéral, le Premier ministre du Monténégro compte aussi profiter de lexpérience du Luxembourg "qui a réussi à développer avec succćs toutes ses potentialités".

Le Premier ministre de la République du Monténégro sest dit trćs satisfait de la coopération avec le Luxembourg. "Même pendant la période difficile que mon pays a traversée, nous avons pu compter sur le Luxembourg", a-t-il dit. "Cette visite sest inscrite dans la continuité et laccélération de la coopération entre nos deux pays."Perspectives européennes du MonténégroLors des entrevues avec les autorités luxembourgeoises, Milo Djukanovic a exposé les différents efforts de son gouvernement depuis son entrée en fonction à al fin 2002. D'aprćs lui, le Monténégro a réussi à acquérir en 2003 une certaine stabilité macro-économique et politique, qui constituerait une base solide pour une intégration du Monténégro en Europe.

Concernant la situation politique de son pays, le Premier ministre monténégrin est en faveur de lindépendance du Monténégro, ce qui, à son avis, irait aussi dans le sens dune intégration européenne.

Dans ce contexte, Jean-Claude Juncker a noté que "les perspectives européennes de la République du Monténégro ne font pas de doute". Néanmoins, beaucoup defforts resteraient encore à faire, notamment en matićre de lutte contre la corruption.Le KosovoAvec laide de lUnion européenne, le Premier ministre du Monténégro espćre trouver une solution à la question du Kosovo afin dy assurer une stabilité politique et économique. Jean-Claude Juncker et Milo Djukanovic ont rappelé que le Monténégro a accueilli plus de 150.000 réfugiés du Kosovo depuis le début des hostilités et que 50.000 réfugiés se trouvent toujours sur le territoire monténégrin.Lors de la conférence de presse, Jean-Claude Juncker a abordé la triste nouvelle du décćs du président de lAncienne République yougoslave de Macédoine, Boris Trajkovski, en déclarant que le ministre de la Justice Luc Frieden représentera le Premier ministre luxembourgeois aux funérailles du président, qui auront lieu le 5 mars 2004.

Pour conclure, le Premier ministre du Monténégro a invité le chef du gouvernement luxembourgeois à se rendre au Monténégro afin de suivre de prćs les efforts de coopération. Ce à quoi Jean-Claude Juncker a répliqué quil se rendrait au Monténégro dici la fin de lannée.